Get Adobe Flash player
Dernières infos

Voeux des conseillers municipaux de gauche

L'affiche des voeux des conseillers municipaux des deux groupes d'opposition est très présente sur les murs de la ville. Déjà, j'ai reçu de nombreux témoignages de satisfaction de Saint-Michellois qui voient dans cette affiche un bon présage pour 2011.

C'est en fait le premier acte concret du dialogue engagé pour rassembler toutes les forces de gauche et les citoyens "non encartés", pour contrer la municipalité de droite mais surtout construire une alternative crédible et ambitieuse au service de notre ville et de ses habitants.

Ce qui ne veut pas dire uniformité fade et sans saveur, mais au contraire la prise en compte des apports de notre diversité pour produire ce qu'il y a de mieux pour l'intérêt général de la population.

Je vous en reparlerai bientôt...

 

Pour lutter contre l’ignorance de Manuel Valls sur les 35 heures !

Le 2 janvier 2010 sur Europe 1, Manuel Valls député maire (PS) d’Evry a cru bon et utile de brocarder les 35 heures en déclarant :

« Oui, nous devrons déverrouiller les 35 heures, qui n'existent déjà plus réellement. Cela doit permettre aux Français, pour ceux qui ont la chance d'avoir un emploi, de travailler davantage en gagnant plus, deux heures, trois heures, sans avoir recours forcément aux heures supplémentaires qui ont beaucoup coûté à l'Etat et à l'économie française… Pour ceux qui n’ont pas de travail, l’allégement du coût du travail, devra relancer l’embauche ».

« Le monde a changé depuis 1997 et nous aussi (...). Est-ce que dans le monde tel qu’il est avec la  concurrence que nous connaissons, est ce que nous pouvons nous permettre d’être sur des idées des années 70, 80, 90 ? Non ! Il faut donc dépasser la question des 35h au-delà des bénéfices qui ont concerné notamment le temps de vie des salariés... »

J’ai un peu hésité avant d’aborder le sujet ici. Tout d’abord pour ne pas accentuer la publicité que manifestement l’individu recherche avec ce genre de déclaration. Ensuite pour ne pas remettre au centre du débat social ce sujet et détourner ainsi l’attention des mauvais coups que prépare sournoisement le gouvernement contre la sécurité sociale à travers le dossier de la dépendance. Mais finalement, il me semble plus important de traiter au fond cette question des 35 heures, car il est indispensable de mener le combat frontal contre toute ces idées réactionnaires qu’on veut nous faire avaler sous prétexte d’être « moderne ».

 

Propagande municipale "sans limite" !

Souvenez-vous, en 2008, lors de la campagne pour les élections municipales, le candidat Zunino dénonçait avec virulence « le journal municipal devenu pour l’essentiel un organe de propagande sans limite » et promettait « de le mettre au service de la démocratie locale ».

Or, depuis près de trois ans, après une courte période de tâtonnement, le journal municipal est devenu un véritable outil politicien au seul service de la suffisance et de l’autosatisfaction du maire. L’étranger qui arrive à Saint Michel serait même en droit de s’interroger pourquoi la gauche n’a pas été chassée plus tôt par une très large majorité d’électeurs tant il est asséné à chaque page que tout était mauvais depuis près de 40 ans et que tout devient formidable depuis 2008 avec cette équipe de droite ultra dynamique, formidablement sympathique, super compétente et extraordinairement visionnaire !

Je vous propose pour commencer cette année 2011 un décryptage de quelques articles du numéro de « Saint-Michel-ma-Ville » daté du mois de janvier qui a été distribué avant Noël…

 

ZAC Gambetta: Prolongations jusqu'en... 2015 !

Le feuilleton ZAC Gambetta a connu un nouvel épisode lors du Conseil municipal du 20 décembre 2010. Pour mémoire, je rappelle que le dossier de création de cette ZAC pour l’aménagement du secteur Gambetta a été approuvé sous le précédent mandat le 19 juin 2006. La Sorgem (société d’économie mixte du Val d’Orge) a été désignée en tant qu’aménageur par une délibération du 2 octobre 2006. La concession d’aménagement entre la ville et la Sorgem a été signée le 9 octobre 2006. Le dossier de réalisation de ZAC et le programme des équipements publics ont été approuvés le 25 juin 2007. Suite à quelques remarques du Préfet, un dossier de réalisation modificatif a été approuvé le 2 juin 2008.

Comme l’a dit pudiquement Gaston Ernoult, maire-adjoint responsable du dossier « depuis ce dernier dossier de réalisation, la ZAC a connu un certain nombre d’évolutions » !!!

En effet, certaines emprises qui ne devaient pas être traitées initialement doivent finalement être intégrées dans le plan d’aménagement (emplacement de la Poste).

Par ailleurs, la réalisation de deux lots consacrés aux logements a dû être reportée en raison du désengagement du promoteur (Nexity) suite à la crise immobilière de 2008.

 

Non au bétonnage de la ville !

Le principal point à l’ordre du jour de ce dernier Conseil municipal de 2010, concernait le Plan Local d’Urbanisme. La droite qui l’a déjà modifié partiellement en juin dernier (suppression de l’emplacement de 2500 m² réservé dans le secteur des Genêts pour la création d’un équipement pour personnes âgées) s’engage cette fois dans une révision générale et globale. Pourtant l’actuel PLU n’a pas encore 3 ans d’existence. Il avait été adopté le 4 février 2008, à l’unanimité du Conseil Municipal, après une longue et large concertation associant activement de nombreux habitants.

Et parmi les élus qui ont voté ce PLU, figuraient notamment Mme Aouchèche, actuelle maire-adjointe à l’urbanisme et le maire, Bernard Zunino en personne !

Les élus de droite considèrent aujourd’hui que ce document d’urbanisme « ne permet pas de mettre en œuvre différents projets d’intérêt général », comme l’indique sommairement le rapport, sans préciser lesquels !!!

Que s’est-il donc bien passé dans notre ville depuis 2008 pour remettre en cause ce document équilibré ?

 

Les silences du maire au dernier conseil municipal

Pas beaucoup de monde ce soir à l'Hôtel de Ville, il est vrai que les conseils municipaux se suivent et se ressemblent.

Le dernier de l'année, en ce 20 décembre sous la neige, est bien dans la lignée des précédents. Le maire voudrait que ça soit terminé avant qu'on ait commencé ! D'ou un silence assourdissant lorsque je pose quelques questions concernant le contenu du procès verbal de la séance précédente qu'il nous faut adopter avant de passer à l'ordre du jour qui comportait deux morceaux de choix (la révision générale du Plan local d'urbanisme et le prolongement jusqu'en 2015 de la convention avec la Sorgem pour l'aménagement de la Zac Gambetta). Je traiterai ces 2 sujets dans une prochaine note...

J'ai donc énuméré au maire la liste des documents déjà demandés précédemment et qui figuraient sur le compte-rendu de la séance du 15 novembre parce que celui-ci, une fois de plus n'a pas tenu ses engagements:

Ce soir il a été plus prudent. Il s'est contenté de m'écouter, mais n'a pas répondu. Etrange de la part d'un maire soucieux de bien communiquer. Mes questions étaient-elles embarassantes. Je vous en laisse juge. En voici rapidement la liste:

 

Voirie: un transfert vers l'agglo précipité

Le costume de vice-président de l'Agglomération semble bien trop grand à porter pour le maire de Saint Michel.
En 2008, dans son programme électoral, Bernard Zunino dénonçait l'agglo du Val d'Orge comme « fortement préjudiciable aux intérêts des St Michellois ».
Lors du Conseil communautaire du 21 octobre 2010, alors que plusieurs de ses collègues s'interrogent ou critiquent les conditions précipitées dans lesquelles les voiries sont transférées dès le 1er janvier 2011, la déclaration du maire de Saint Michel est consternante: il « tient à remercier l'agglo pour ce qui a été fait et ce qui va l'être ». Tout est dit !
Pourtant il va falloir maintenant passer aux travaux pratiques et expliquer tout ça aux Saint Michellois:
- Si c'est l'agglomération qui va désormais porter les travaux de rénovation des voiries, le nettoyage, la gestion des espaces verts, du mobilier urbain ou du déneigement restent sous la responsabilité des communes. Pas évident de faire la distinction...

Chamboul'tout !

Je vous propose aujourd'hui la lecture du dernier éditorial de mon ami François Delapierre (délégué général du Parti de Gauche et conseiller régional d'Ile-de-France) publié dans l'hebdomadaire A Gauche.

François y décrit avec précision le décalage que nous constatons entre le pays réel et le paysage politique que nous imposent des médias complètement déconnectés. Et puis lorsqu'il y a des élections, chacun à la lecture des résultats découvre alors la réalité d'une abstention de plus en plus importante au sein du peuple de Gauche.

A méditer également le résultat décevant d'une union pourtant bâtie dès le 1er tour des municipales à Corbeil-Essonnes. Sans doute, là encore, une leçon à méditer pour d'autres veilles...

"Les élections partielles sont souvent porteuses de leçons générales. Celles du week-end écoulé n’y font pas exception. Elles constituent un très sévère avertissement pour la gauche. Sur le papier, à Noisy-le-Sec comme à Corbeil-Essonnes, nous devions l’emporter.

 

 

Commerce: C'est vide !

Sous le titre « des ambitions et des objectifs » le maire de Saint Michel paradait le 9 décembre à la une de l'hebdomadaire essonnien de M. Dassault (Le Républicain).

Nous y avons donc appris qu'en liaison avec la Chambre de commerce, la municipalité lançait une opération « deuxième commerce » pour augmenter l'attractivité du centre commercial du Bois des Roches. Il semblerait à la lecture de l'article que des commerçants du département vont se voir proposer d'ouvrir un second commerce à Saint Michel, moyennant un allègement de loyer.

Cette grande idée (qui oublie ceux qui y sont déjà installés et qui peinent à payer les loyers et les charges qu'on leur impose) semble avoir été produite suite à une étude (encore une !) lancée... en mai 2009, mais qui bien évidemment ne nous a jamais été communiquée !

Pourtant en juillet 2009, dans le même journal, le maire paradait déjà lors de l'inauguration d'un local confié à la société « Stratégie sites et commerces » pour commercialiser le centre. Le maire annonçait déjà fièrement de futures et éminentes nouvelles implantations.

 

 

Vive la crise !

Vous trouverez ci-dessous un article publié cet après-midi sur le site du journal Libération

En résumé: Pour la deuxième année consécutive, la rémunération moyenne de ces "pauvres" patrons du Cac 40 a baissé en 2009. Mais elle représente encore 190 fois le Smic annuel. Restons calme, c'est bientôt Noël !

"Les patrons des 40 plus grandes entreprises françaises ont touché 3,06 millions d'euros en moyenne en 2009, soit 190 fois le Smic annuel, une rémunération en baisse de 14% par rapport à 2008 en raison de la crise, selon la société de conseil aux investisseurs Proxinvest.

Les cinq présidents exécutifs les mieux payés du CAC 40 sont Carlos Ghosn de Renault avec 9,2 millions d'euros par an, Christopher Viehbacher de Sanofi-Aventis avec 8,2 millions, Bernard Arnault de LVMH avec 7,6 millions, Franck Riboud de Danone avec 5,9 millions, et Henri de Castries d'Axa avec 5,6 millions.

 

Debout la Gauche !

Le n° 7 du journal Agir est en cours de distribution, malgré la neige et le froid, par nos militants. Ce numéro de décembre publié par "Saint-Michel-Gauche-Avenir" est essentiellement consacré à l'agglomération du Val d'Orge.

L'agglo est en place depuis bientôt 10 ans. Difficile d'en dresser un bilan exhaustif. Mais nous en portons collectivement un regard contrasté, tant les ambitions ont été limitées et surtout les citoyens oubliés ! Un dossier très complet vous est donc proposé en préambule de la réunion publique que nous organisons sur le sujet mardi 14 décembre à 20h30, salle Berlioz. Eléments de bilan, compréhension partagée des enjeux et perspectives d'actions pour l'amélioration de notre vie quotidienne. C'est du très concret. Nous vous y attendons nombreux pour un dialogue constructif ...