Get Adobe Flash player
Dernières infos

Densification : Réunion publique tronquée - vote biaisé !

 

En introduction le maire nous a lu un texte rédigé limitant le cadre de la réunion à une grande avancée démocratique. Présentation des multiples intervenants (aménageurs, urbanistes, paysagistes, techniciens, bailleurs sociaux, promoteurs…) chargés d’éclairer le bon peuple qui pourra voter pendant plus d’une semaine (aux jours et heures ouvrables de la mairie) pour choisir entre deux projets ficelés et interchangeables.

Puis Mlle Rigault nous a récité une nouvelle fois le processus engagé par la municipalité. Comme je l’ai déjà indiqué, la présentation enjolivée est très largement différente de la réalité : élu-e-s d’opposition écartés du groupe de travail restreint, conseils de quartier non ouverts aux habitants et réduits à quelques personnes tirées au sort, refus de communication des comptes-rendus du groupe de travail et du cahier des charges soumis aux promoteurs, opacité totale sur la procédure de sélection des promoteurs et sur les critères pour retenir deux d’entre eux… Quant aux modalités pour le vote, Mlle Rigault ne s’est guère attardée à décrire la réglementation stricte et complexe que nous a adressé le directeur de cabinet du maire, il y a quelques jours seulement (voir ICI).

Puis la première partie de la réunion a été consacrée à la présentation de la place rénovée de l’Hôtel de Ville. Le projet est assez séduisant, avec une accessibilité renforcée et des espaces verts valorisés. Mais les choses se compliquent quand les habitants abordent différentes questions. A la question sur l’absence d’espaces pour les ados, avec la suppression des tennis du parc Jean Vilar pour agrandir le parking du Gambrinus, Mlle Rigault répond qu’ils peuvent se déplacer aux city stades à Blaise Pascal ou Descartes. Chacun appréciera !

Sur le double sens de circulation maintenu sur une partie de la rue de l’Eglise transformé en plateau piétonnier, alors que le flux de circulation va être augmenté avec les 50 logements de la nouvelle résidence du chemin de l’écrin et l’agrandissement du parking du Gambrinus, la municipalité botte en touche et le maire s’énerve tout seul !

Sur l’implantation de commerces et d’un équipement petite enfance donnant sur la nouvelle place, Mlle Rigault fait semblant de ne pas avoir entendu, lorsqu’il lui est rappelé les nombreux locaux commerciaux qui sont toujours vides dans plusieurs quartiers de la ville et que le Relais Assistants Maternels, qui est proposé, ne créera aucune place supplémentaire pour les familles à la recherche d’un mode de garde.

Dans la deuxième partie de la réunion, chaque promoteur a bénéficié de 30 minutes de présentation. De grands professionnels, sans aucun doute. Compétents et créatifs également. Mais surtout des prestations bien maîtrisées pour vendre un peu de rêves dans un cadre de vie assez sublime. Bref, des projets sérieux et bien argumentés. Mais ceci n’est que la façade embellie d’un projet qui pose d’abord une question de fond que l’ancien maire, Georges Fournier, a parfaitement résumé dans une intervention concise et argumentée, qui a déstabilisé le maire et sa première adjointe. Ce projet, qui en cache d’autres dans le Quartier Ancien, est-il adapté et supportable dans cette partie de la ville ?

En effet, comme je l’ai déjà indiqué (voir ICI) la municipalité n’évoque que la centaine de logements prévus devant l’Hôtel de Ville, mais oublie d’évoquer les 50 qui sont déjà en cours de construction rue de l’Eglise, les 31 à venir dans le bas de la rue des Processions, à l’angle de la rue des Tiphoines, les 150 réalisables sur le terrain de l’ancienne carrosserie vendue au 66 rue des Tiphoines, les 200 envisageables sur la zone d’activités et de service à l’angle de la rue des Gabriels et de la rue des Processions et les dizaines possibles aux 19 et 21 rue des Fusillés de la Résistance, cet ancien garage préempté par la ville en 2009, qui sert actuellement de lieux de stockage pour les services techniques de la ville.

C’est pourquoi plusieurs personnes ont dénoncé l’absurdité de ce vote entre deux projets « jumeaux » qui vont chacun contribuer à dénaturer totalement la qualité de vie dans le quartier. D’ailleurs, la municipalité se garde bien de dire, comme l’a fort justement indiqué Jean-Pierre Roussi, président de l’Association pour l’Avenir des quartiers Ancien, Gare, Glaises, Grouettes (3A3G), que la réalisation de l’un ou l’autre de ces projets nécessitera au préalable une nouvelle révision du Plan Local d’Urbanisme. Celle-ci fait d’ailleurs l’objet d’une enquête publique que sera close le 18 juillet. J’invite chacun d’entre vous à aller consulter le dossier au service urbanisme de la Mairie et à faire connaître vos remarques au commissaire enquêteur. En même temps n’hésitez pas à signer la pétition mis en ligne par l’association 3A3G contre ce projet (c’est ICI).

Enfin je termine par les deux questions que je voulais poser et pour lesquelles j’avais demandé la parole, avant que Mlle Rigault décide que la réunion était terminée.

1/ Concernant le stationnement, outre selon les deux projets les 175 ou 180 places obligatoires de parking (sous terrain) en application du PLU actuel (2 places par appartement et 1 par logement social), on peut supposer que certains de ces nouveaux habitants auront par foyer plus d’une ou deux voitures et qu’ils recevront parfois de la famille et des amis. Qu’est-il prévu comme stationnement à cet effet aux alentours des immeubles rue des Processions ?

2/ La municipalité a levé la réserve, inscrite au PLU pour la construction d’un équipement scolaire à l’angle de la rue des Gabriels et de la rue des Processions. L’urbanisation du secteur va forcément entraîner une augmentation conséquente du nombre d’enfants scolarisés. Or comme l’école Jules Ferry est déjà saturée, est-il prévu un nouveau redécoupage de la carte scolaire pour affecter les enfants du quartier des Glaises sur une autre école ?

Je mets donc ces deux questions de côté… pour les poser lors du prochain Conseil municipal prévu le lundi 27 juin.

 

Commentaires 

 
+2 #11 bidon 25-06-2016 18:07
Oui un vote BIDON
Moins de 3% des électeurs !
Mais la mairie va faire quand même et c'est là que notre démocratie est bien malade les gens étant trop résignés.
Ange
Citer
 
 
+1 #10 Jean-Louis BERLAND 25-06-2016 13:23
Résultat de la "consultation" organisée par la municipalité de St Michel sur Orge sur le projet d'aménagement autour de l'Hôtel de Ville.
Inscrits : 12 335
Votants: 347 (2,81 %) ;-)
Bulletins comptés comme nuls: 90
Suffrages exprimés: 257 :zzz
Projet Promogim : 199
Projet Marignan : 58
Citer
 
 
+1 #9 petition 24-06-2016 13:59
https://www.change.org/p/asso3a3g-ca-gmail-com-n-o-n-aux-projets-actuels-du-secteur-de-l-h%C3%B4tel-de-ville-de-saint-michel-sur-orge
Citer
 
 
0 #8 Etienne C 21-06-2016 22:01
Merci pour toutes ces informations. Mais pouvez-vous nous indiquer ce que contient cette nouvelle modification du PLU et quel périmètre est concerné q=dans le quartier ancien ?
Citer
 
 
+1 #7 MH 21-06-2016 11:39
J'ai comme l'impression qu'il y a de la spéculation foncière et que la ville est sous la coupe de quelques promoteurs?
Citer
 
 
+3 #6 Michel GAUDRON 20-06-2016 20:37
Merci Monsieur BERLAND pour l'information qui reflète bien la situation d'une majorité municipale travaillant à la petite semaine sur un projet immobilier qui aura forcement des impacts forts sur notre qualité de vie.
Je suis prêt, s'il reste des publications à en distribuer sur d'autres quartiers ou bien ne peut on pas voir avec l'association du quartier ancien si il peuvent en financer le tirage de nouveaux exemplaires. Cela me parait important de montrer au Saint Michelois le vrai visage de l'équipe municipale et bien différent de ce que l'on peut voir dans SMMV.
Amicalement.
Citer
 
 
+1 #5 riverain 19-06-2016 21:50
Bonjour monsieur,
Pouvez-vous être plus précis sur les projets immobiliers 19 et 21 rue des Fusillés de la résistance. Je pensais que le PLU interdisait toute construction sur cette entrée du ru de Fleury ?
Merci
Citer
 
 
+1 #4 Carine 18-06-2016 14:04
Non au bétonnage du quartier ancien !
Citer
 
 
+1 #3 Frédéric M 18-06-2016 11:24
Nouvel habitant à St Michel sur Orge, je viens de lire attentivement votre publication trouvée dans ma boite aux lettre ce matin. Je voulais vous remercier pour la qualité pédagogique de ce document. J'ai choisi de venir habiter ici parce qu'il y avait un cadre de vie équilibré. J'ai signé la pétition la pétition. Il faut éviter cette accélération de l'urbanisation.
Recevez mes salutations distinguées
FM
Citer
 
 
+2 #2 COQUELIN Yvette 18-06-2016 10:13
Bravo Jean-Louis pour ton travail très efficace.
Ce CR de la réunion du 16 est très fidèle à la réalité. Je peux ajouter les réactions immédiates des personnes près de moi dans la salle : réclamation intense d'une ECOLE dans le quartier, protestations au sujet du manque de places de parking PUBLIC et des difficultés inévitables de circulation autour de l'ensemble du secteur de l'Hôtel de Ville.
La remarque de Mauricette Cressault sur l'impossibilité pour les personnes suivant un enterrement depuis l'église d'emprunter la rue de l'église pour aller au cimetière, est tout à fait juste.
Conclusion : NE PAS VOTER POUR L'UN OU L'AUTRE DE CES PROJETS du fait d'un manque total de vue GLOBALE POUR LES QUARTIERS CONCERNES.
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir